Encore illégal au Canada, le cannabis inquiète de plus en plus. À l’aube de sa légalisation prévue pour l’automne prochain, le cannabis sème la zizanie chez bon nombre d’administrateurs de condo, d’un océan à l’autre du Canada.


Beaucoup de Syndicats de copropriété entendent bannir la consommation du cannabis dans leur immeuble, tant dans les parties communes que dans les parties privatives, comme sur le balcon d’un appartement.


« Ce qu’on constate, en ce moment, c’est que les administrateurs de condo tentent de bannir la consommation de cannabis partout [dans leur établissement], explique Maxime St-Onge, en entrevue à Global news, le 25 juillet. Parce que la consommation de cannabis crée plusieurs problèmes, par exemple, dans les parties communes. Il y a aussi de sérieux problèmes avec les assurances », s’exprime-t-il.


Plusieurs contre-arguments viennent brouiller les pistes et la question à savoir où tracer les lignes de ce qui est toléré demeure au cœur du conflit.



«À la différence de la cigarette, qui est légale, soulève Me St-Onge, c’est qu’il est possible de mettre des restrictions avant que le cannabis ne soit légalisé avec l'entrée en vigueur de la loi fédérale».



«Il y aurait bien entendu des accommodements raisonnables pour le pot médicinal», tient-il à mentionner.


Me St-Onge rappelle que l’interdiction de consommer du cannabis dans les condos est une décision qui doit se prendre en collectivité.

Cliquez ici, pour visionner l'entrevue (en anglais)