Skip to content

Le quorum aux assemblées, toujours aussi difficile à atteindre malgré la virage numérique?

Force de constater que depuis l’adoption du décret 2020-029, le 26 avril dernier, les assemblées virtuelles des copropriétaires font désormais partie du quotidien. Dans le confort de leur salon, les copropriétaires n’ont plus besoin de se déplacer pour assister à leur assemblée annuelle des copropriétaires et disposent de toutes les fonctionnalités à la portée de leur écran pour rester à l’affût des derniers rebondissements de « la soirée de l’année » pour leur immeuble.

Suivre les états financiers, découvrir les projets, intervenir pour en proposer, voter sur les résolutions, donner son avis : la plateforme virtuelle permet cela en un clic plutôt que de se déplacer à la salle communautaire de l’immeuble, pire, à la salle louée par le syndicat dans le quartier. Les copropriétaires sont plus accommodés que jamais : tout est à la portée de leur doigt.

Il était donc logique de penser que ce virage technologique allait enfin nous assurer un quorum garanti aux assemblées! Sans exiger une participation active des copropriétaires, nous étions convaincus qu’au moins leur présence serait plus accrue.

Mais en marge du premier anniversaire des assemblées virtuelles, un désolant constat s’impose : le désintérêt des copropriétaires, flagrant, subsiste et perdure.

Nos professionnels DJC, présidant et assistant les syndicats sur près de 400 assemblées virtuelles tenues depuis avril 2020, sont déconcertés de constater que le virage technique n’a eu quasiment aucun effet sur l’apathie et le détachement des copropriétaires à l’égard de leur vie en copropriété. Les copropriétés ayant en effet historiquement une difficulté à atteindre le quorum en présentiel ne l’atteignent guère plus aujourd’hui en virtuel.

La facilité apportée par la technologie n’engage donc pas l’intérêt des copropriétaires pour autant, même quand ils se trouvent dans le confort de leur salon. En réalité, la contrainte logistique et la commodité ne semblent pas être des facteurs déterminants pour susciter l’intérêt. DJC réfléchit présentement à d’autres avenues pour faciliter la tenue des assemblées, notamment par l’angle des représentations par procurations. Restez à l’affut à ce sujet!

Comme « les absents ont toujours tort », nous ne voulions pas que consacrer cette chronique aux absents, mais aussi et surtout saluer ceux qui permettent la tenue des assemblées et qui y participent activement : les copropriétaires présents et représentés! Eux font vivre les assemblées et leur intérêt est constant.

Me Xiang XIAO

Partager sur les réseaux sociaux
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Speedcondo locataires